Partagez cet article !
  • 77
  • 9
  •  
  •  
  •  
    86
    Partages

En Sanskrit dans le texte : Utthita Trikonasana. « outita trikonasana »

C’est la fameuse posture du triangle. Pas un cours de yoga où vous ne la voyiez. Mais trop souvent elle est faite machinalement, mécaniquement, comme une étape obligée pour aller vers d’autres postures plus complexes. Un peu comme une pause au bord de la route dans un routier pour se nourrir avant de sortir les habits de fêtes le lendemain et d’aller dîner dans un restaurant trois étoiles. Eh bien non ! C’ est une posture de yoga magnifique, un 3 étoiles à elle toute seule !

Les bienfaits du triangle sur le corps

Cette posture de yoga elle fait partie de la famille des postures de yoga prises debout. Bien sur, on va travailler les pieds, les chevilles, les jambes. au niveau articulaire et musculaire. Mais pas que : c’est une posture qui va étirer les côtés du buste, donc toucher aussi nos organes internes:

  • l’estomac s’étire
  • les reins à l’arrière de notre corps
  • le foie
  • la rate
  • le pancréas
  • les poumons.

Et puisque la colonne vertébrale tout entière s’étire d’un côté, puis de l’autre, nous créons de la place entre chaque vertèbre.

Cette posture de yoga nous aide donc à enlever les tensions dans le dos:

  • dans les fessiers
  • le sacrum, et les lombaires
  • plus haut entre les omoplates
  • puis sur les trapèzes.

 

Utthita Trikonasana: une posture complète

Donc fondamentale!

Ses fondements énergétiques

Dans la posture du triangle, on est campé solidement sur ses pieds. Oui, mais les jambes sont largement écartées : c’est très beau, cette notion d’équilibre à trouver, les pieds bien sur terre, et en même temps les jambes écartées pour laisser monter l’énergie de la Terre tout le long de la colonne vertébrale.

Le buste est étiré sur le côté, dans une notion d’allongement de la colonne vertébrale. Comme la  tige d’une fleur qui monte, qui s’étend et qui va éclore tout en haut, avec la tête. La sève monte par la tige, comme le prana monte depuis le bassin.

Nos hanches, notre bassin, c’est la matrice. L’énergie vitale, le prana, est procéssé dans le deuxième chakra, swadistana chakra, dans notre bas ventre. Ce prana s’écoule dans nos vertèbres, comme la sève qui va faire éclore la fleur, notre tête.

Il n’y a pas qu’un, mais de multiple triangles dans cet Utthita Trikonasana:

  • un triangle global
  • un plus petit entre les jambes
  • encore un autre entre la cuisse de la jambe avant, le buste et le bras avant
  • un autre triangle enfin, très étiré, entre les deux bras allongés quoi forment sa base et la tête qui forme le sommet.

Quand nous nous penchons ainsi sur un côté, puis l’autre, nous massons nos organes vitaux, l’énergie se diffuse, les inonde, les arrose et nous délivre.

Regardez comment cette ligne formée entre les 2 bras est belle : la main du bas vers le sol, la main du haut vers le ciel. L’homme entre ciel et terre, ancré vers la terre qui lui donne sa sécurité, son calme, et élevé vers le ciel. Le pôle qui lui confère élévation et conscience.

La tête est tournée vers le ciel, le regard vers la main. Quand vous êtes assez expérimenté, faites l’expérience de regarder au delà, de la main, vers le ciel. L’équilibre est moins facile à garder, mais quelle bonheur ! Une sensation de joie et d’élévation arrive.

 

Utthita Trikonasana en détail

  • Tenez vous debout dans la posture de la montagne, Tadasana
  • Inspirez, et sautez en écartant les jambes d’environ 1 m 20, 1 m 30; Plus vous êtes grand, plus vous écartez les jambes. Les pieds parallèles entre eux
  • En même temps que vous écartez les jambes, les bras font un grand moulinet et s’étirent à l’horizontale, pour ouvrir la poitrine et expanser le coeur
  • Tournez le pied gauche de 30° vers l’intérieur, le pied droit et la  jambe droite de 90°
  • Montez les quadriceps, poussez la cuisse gauche vers l’arrière, et tournez la cuisse droite vers l’extérieur
  • Absorbez le coccyx
  • Respirez calmement, et ressentez comment vous pouvez levez et ouvrir la poitrine

Toutes les postures debout favorisent le centrage et l’équilibre. Elle structurent tout le corps, au niveau musculaire, articulaire et respiratoire.

  1. Etirez vos bras depuis le centre de la poitrine, et descendez sur le côté.
  2. Saisissez la cheville, étirez le bras supérieur vers le ciel jusqu’au bout des doigts. Le coup de pied, la cheville, le genou et le milieu de la cuisse doivent être alignés pour permettre au corps de s’étirer dans une bonne position, et à l’énergie de circuler.
  3. Vérifiez que les quadriceps restent bien montés, et absorbez bien le coccyx vers l’intérieur
  4. allongez le bord inférieur et le bord extérieur du buste de façon égale
  5. Rentrez l’omoplate inférieure et roulez l’épaule inférieure vers l’arrière
  6. Etirez la nuque et tournez la tête vers le ciel
  7. Détendez la glotte et la gorge et respirez profondément, en ouvrant la poitrine
  8. Etirez les bras, inspirez et revenez par la force du bras arrière
  9. Faites la même chose de l’autre côté

Vos mains et vos doigts sont comme des antennes qui captent l’énergie : étirez les bien.

 

Pour conclure sur le triangle – Utthita Trikonasana

Cette posture muscle les jambes, et est très bénéfique pour le bas du dos.

Elle nous enracine, et en même temps, nous aide à ouvrir notre poitrine, et à éliminer le stress quand on respire profondément. Toutes les figures géométriques du triangle que nous traçons avec notre corps ds cette posture contribuent à créer une sensation d’harmonie et d’équilibre

Vous pouvez visualiser une belle couleur verte au milieu de la poitrine, pour stimuler particulièrement anahata chakra, le centre énergétique du cœur.


Partagez cet article !
  • 77
  • 9
  •  
  •  
  •  
    86
    Partages