Pour rester en équilibre en toute confiance et rayonner dans toutes les directions avec Ardha Chandrasana, la posture de la demi lune.

Lune et soleil tiennent leur pleine place dans le yoga.

Je vous rappelle par exemple que « Hatha yoga » porte dans son nom même la présence et l’union des deux énergies complémentaires que sont le soleil et la lune : « ha » représente l’énergie solaire, tandis que « tha » représente celle de la lune.

Et vous connaissez tous les Surya Namaskar, les Salutations au Soleil, avec leur pendant que sont les Chandra Namaskar, les Salutations à la lune, que l’on pratique plutôt respectivement le matin et le soir.

Eh bien ici, nous allons effectuer la posture de la demi lune. On étire le torse dans une direction, tandis que la jambe levée est tendue dans la direction inverse. Le tout en équilibre.

Cette posture cible les jambes, les fessiers et les hanches, et présente de nombreux bienfaits à la fois physiques et mentaux.

Si tu souhaites toi aussi apprendre à transmettre, et te former en tant que professeur de  Green yoga® avec moi,  je te conseille ma Formation initiale de professeur de yoga.

Que signifie Ardha Chandrasana ?

En sanskrit, « ardha » signifie « demi », tandis que « chandra «  se traduit par « lune ».

Dans cet asana, votre corps prend la forme d’une demi lune.

Signification symbolique de Ardha Chandrasana

Le yin et le yang :

Le corps prend la forme d’une demi lune ; les bras tendus représentent les rayons lunaires, le rayonnement de son énergie.

Les forces solaires et lunaires représentent les deux énergies polaires du corps humain, le yin et le yang.

Tout comme chaque pièce a deux côtés, l’univers, et donc notre corps également, est créé dans un état parfaitement équilibré. Le côté droit a un côté gauche, le masculin a un aspect féminin et le soleil a des énergies de lune pour contrebalancer la chaleur avec la fraîcheur. 

Ardha Chandrasana nous permet de travailler en nous ce côté yin. 

Symbole yin yang - la posture de la demi lune

Nous augmentons notre conscience de soi et notre équilibre : 

  • physique, en travaillant notre orientation du corps dans l’espace
  • mais aussi énergétique, en travaillant l’équilibre, absolument essentiel, entre les Nadis Ida et Pingala : Pingala véhicule l’énergie positive, solaire, masculine, tandis que Ida, dans la partie gauche de la colonne vertébrale, véhicule l’énergie négative, féminine, lunaire.

Ida prend son siège au niveau du premier chakra, Muladhara.

C’est lui qui régit la force mentale et nos capacités d’intériorisation.  Il irrigue l’hémisphère droit du cerveau et aboutit dans la narine gauche. Il est en charge des perceptions psychiques et extrasensorielles.  C’est pourquoi on considère qu’il est à l’origine de nos activités créatives et artistiques mais qu’il est également un support pour nous aider à nous orienter dans l’espace.

Ida représente notre subconscient, il nous libère de nos peurs et de nos sentiments de culpabilité souvent à l’origine de nos désordres psychiques comme la dépression.

Ida renvoie aux éléments Terre et Eau. En influençant le système nerveux parasympathique, ce nadi transmet aux organes les impulsions nécessaires à leur stimulation et à leur fonctionnement.

Bienfaits de Ardha Chandrasana, la posture de la demi lune

Bienfaits physiologiques de Ardha Chandrasana

Un corps plus tonique, plus dense :

Comme cette posture mobilise les hanches, la taille, l’abdomen et les fessiers, elle permet d’en brûler les graisses, et optimise le fonctionnement de tous les organes internes de la zone abdominale, tant digestifs que reproducteurs.

En même temps, elle étire et renforce les muscles ischio-jambiers, les quadriceps, les mollets, la poitrine, la colonne vertébrale, les épaules et l’aine.

Au fur et à mesure de la pratique, elle confère un meilleur sens de l’équilibre, nous verrons plus bas plus en détail comment.

De plus, Ardha Chandrasana améliore non seulement l’équilibre, mais augmente également la conscience proprioceptive, c’est-à-dire la capacité de détecter votre corps dans l’espace.
En effet, cette posture nécessite que l’on ait une forte conscience de notre jambe en l’air pour la maintenir droite et alignée sur le torse, ainsi que pour écarter les orteils et mettre du poids dans le talon du pied levé. Et bien sûr, à aucun moment vous ne regardez en arrière vers la jambe ou le pied en extension. C’est tout cela qu’accomplit la conscience proprioceptive.

Si nous récapitulons :

  • Entretient la flexibilité de la colonne vertébrale, ce qui en tonifie et assouplit les muscles.
  • Tonifie les lombaires, ce qui soulage les douleurs du bas du dos.
  • Soulage très efficacement la sciatique.
  • Corrige le mauvais alignement des épaules.
  • Améliore la coordination et l’équilibre.
  • Soulage les douleurs gastriques, l’indigestion.
  • Améliore les problèmes de constipation.
  • Soulage la dysménorrhée.
  • Corrige le prolapsus (la descente) de l’utérus.
  • Bénéfique pour les femmes enceintes : détend le ventre, quand elle est faite avec un support sous la jambes tendue et sous l’autre main.
  • Bénéfique pour les blessures ou infections dans les jambes, car la posture améliore la circulation sanguine.
  • Est bénéfique en cas d’ostéoporose.

Bienfaits énergétiques de Ardha Chandrasana, la posture de la demi lune

Ardha Chandrasana la posture de la demi lune- posture-yoga
Posture classique : les 2 jambes doivent former un angle droit.
  • Le sens de l’équilibre accru que procure une pratique régulière de Ardha Chandrasana ne nous sert pas que physiquement pour ne pas tomber, cela va bien au-delà : il s’agit d’équilibre physico-mental, qui nous permet de rester agile mentalement et en harmonie avec l’environnement.
    Debout sur un pied, nous laissons tomber naturellement nos pensées pour nous concentrer sur la posture à accomplir. C’est pourquoi toutes les postures d’équilibre peuvent insuffler un profond sentiment de calme, même si elles ont un besoin intense de vigilance.
  • Parce que c’est une posture inversée, Ardha Chandrasana irrigue le cerveau et lui apporte une meilleure concentration et un grand calme ; le stress et l’anxiété s’en trouvent soulagés.
    Un esprit calme est vital pour la santé en général, pour répondre aux situations de manière optimale, pour développer une vision optimiste de la vie, ce qui influe positivement sur toutes les domaines de l’existence.
  • Ardha Chandrasana, comme toute posture de yoga d’ailleurs, enseigne au yogi que le voyage est plus important pour la conscience et l’acceptation de soi que la perfection même de la posture.
    Cet asana permet de progresser dans le processus de connaissance de soi, de progrès sur le chemin de la sagesse.
    Une pratique régulière d’Ardha Chandrasana permet peu à peu d’établir un équilibre physique et interne profond, qui va vous permettre de rayonner de force, de stabilité et de santé dans toutes les sphères de la vie.

Contre-indications pour Ardha Chandrasana

  • Migraines liées au stress
  • En cas d’hypertension, regardez devant vous et ne levez pas le bras

Technique posturale pour Ardha Chandrasana, la posture de la demi lune

Ardha Chandrasana, la posture de la demi luneArdha Chandrasana, la posture de la demi luneArdha Chandrasana, la posture de la demi luneArdha Chandrasana, la posture de la demi lune

 

Prise de posture :

  • Placez-vous en Tadasana.
  • Descendez en Utthita Trikonasana, le triangle, sur le côté droit, pied avant parallèle au tapis.
  • Dans une expiration, allongez le flanc droit et pliez la jambe droite.
  • Placez les bouts des doigts de la main droite en forme de coupelle renversée à environ 30 cm du pied droit, en ligne avec celui-ci tout en rasant le sol avec la boule du gros orteil gauche pour rapprocher la jambe gauche du pied droit.
  • Inspirez.
  • Dans une expiration, tendez la jambe droite, rotules montées, et, en même temps, montez la jambe gauche tendue parallèle au sol.

Tenue de posture :

  • Étirez la jambe gauche.
  • Étirez l’aine frontale gauche.
  • La cuisse gauche est de face, pied flexe. Le poids du corps repose sur la jambe droite, jambe puissamment ancrée dans le sol.
  • Pressez au sol le tranchant interne du pied droit.
  • Soulevez et tournez l’os de la hanche gauche vers l’arrière mais la cuisse arrière reste parallèle au sol.
  • Le sacrum s’étire vers le coccyx.
  • Le buste est de face. 
  • Rentrez les omoplates et ouvrez la poitrine.
  • Étirez les bras à partir du milieu de la poitrine sur la même ligne que les épaules.
  • Respirez.
  • Alignez l’arrière de la tête avec le coccyx.
  • Étirez les deux bords de la nuque et tournez la tête, le regard détendu vers la main levée.

Sortie de posture :

  • Expirez, pliez légèrement le genou de la jambe avant et reculez la jambe arrière en la replaçant au sol. Revenez en Utthita Trikonasana.
  • Revenez en Tadasana et changez de côté.

Posture pédagogique : 

Pour un équilibre plus aisé, on pose la main avant en diagonale par rapport à l’arrière du pied.

Posture classique : 

Le pouce de la main est en ligne avec le gros orteil du pied.

Variante :

Garder l’équilibre tout en réalisant cet asana peut être un véritable défi, même si vous n’êtes pas totalement débutant en yoga et que vos ischio-jambiers sont ouverts.

Aussi, placer un bloc sous la main du bas peut être extrêmement utile. 

Vous pouvez penser au bloc, non pas comme un béquille, mais plutôt comme une opportunité d’améliorer votre pleine expression d’Ardha Chandrasana.

Si vous êtes plus raide, pensez à mettre une main ou l’avant bras sur le siège d’une chaise au lieu d’une brique ou du sol.

Je vous rappelle qu’il est préférable, pour toute pratique, d’être guidé par un professionnel compétent. Voici le lien sur l’annuaire d’une partie des professeurs que j’ai moi même formés : pour la France, ou l’étranger.

Belle pratique ! Om.