Pour tout savoir sur la noix de coco, sous ses multiples formes, et ses merveilleuses propriétés !

La noix de coco est un aliment extrêmement consommé, et intégralement : depuis ses fibres, jusqu’à son eau, sa chair, directement ou sous forme de farine, fraîche ou sèche, son huile, son sucre, son « beurre » … Que d’emplois variés !

Des acides gras saturés bénéfiques pour la santé :

Bien sûr, la noix de coco est grasse, et il s’agit de plus d’acides gras saturés ; du coup, elle a été frappée d’ostracisme, et rangée dans la catégorie d’aliments à risque, au même titre que les acides gras saturés d’origine animale.

Or, les dernières études remettent totalement en cause cette analyse.

Il existe deux types de cholestérol : le HDL (high  density lipoprotein), qui ne pose pas de problème, et le LDL (low density lipoprotein), celui qui se dépose en plaques sur les parois artérielles, et dont il faut donc limiter l’apport.

Mais on s’est aperçu qu’il y a deux sortes de LDL : un small, tout méchant qui se colle sur les artères, et un pas small, trop gros pour faire des dégâts … dont font partie les gras saturés de la noix de coco ! Nous voilà donc sauvés, on peut se gaver de noix de coco, ou presque !

Qui plus est, on s’est aperçu que la noix de coco aidait à faire baisser le taux de LDL, c’est-à-dire de « mauvais » cholestérol.

Une très forte teneur en acide laurique :

La noix de coco est constituée à 50 % d’acide laurique ; un tel taux se retrouve seulement dans le lait maternel. Or, l’acide laurique est extrêmement bénéfique pour la santé. 

C’est un acide gras à moyenne chaîne, qui est donc métabolisé directement par le foie, sans solliciter la vésicule biliaire, et il n’est pas stocké, il est utilisé directement, notamment par le cerveau, et augmente le métabolisme, tout en apportant de l’énergie.

Tout ceci favorise donc la perte de poids.

De plus, l’acide laurique renforce nos défenses immunitaires ; c’est une propriété bien connue du lait maternel d’ailleurs.

Encore bien d’autres bénéfices pour la santé :

De part son action sur le HDL, la noix de coco favorise la santé cardiaque, aide à lutter contre le vieillissement, puisqu’elle aide à lutter contre les radicaux libres, favorise la santé des os (elle aide notamment à mieux assimiler le calcium), aiderait à prévenir, voire guérir, la maladie d’Alzheimer, est excellente pour la peau

Elle est très riche en nutriments, notamment fer, manganèse, cuivre, mais aussi en phosphore, sélénium, magnésium, potassium, zinc, vitamines B3, B6, B9, acide panthothénique (essentiel à la synthèse et au métabolisme des protéines, des glucides et des lipides) … bref, une vraie mine !

Les différents produits alimentaires issus de la noix de coco :

  1. L’eau de coco :

    C’est le liquide de la noix de coco très jeune, un élixir divin, tant pour son goût que pour ses propriétés. Elle est drainante, diurétique, très riche en minéraux, et sa composition présente un équilibre en sels minéraux identique à celui du plasma sanguin.
    Mais si vous ne vivez pas en Thaïlande, Inde ou Sri Lanka (liste non exhaustive !), vous aurez du mal à en consommer tous les jours ! Même si actuellement, il est beaucoup plus facile de s’en procurer.

  1. Le lait de coco :

    Il est issu de la noix de coco mûre. On le réalise à partir de sa chair, que l’on râpe en la mélangeant avec de l’eau, puis on presse et on filtre. Le lait de coco est très riche ; il n’est en rien comparable aux autres laits végétaux, dont je vous parle ici. Sa richesse le rend davantage comparable à de la crème liquide. Je vous en donne la recette dans ce billet.

  1. La pulpe de coco déshydratée :

    Elle se présente sous forme de copeaux (comme des chips) ou de flocons. On l’utilise beaucoup en cuisine, en salé comme en sucré.
    Mais manger des copeaux tout simplement tels quels … mmmh !

  1. Le beurre de coco :

    C’est une merveille culinaire, extrêmement bénéfique pour la santé bien sûr ; on le réalise à partir de la chair de noix de coco mature sèche, ce n’est donc pas de la pâte de coco ; ce sera l’objet d’un  prochain article.

  1. L’huile de coco :

    Elle est extraite de la pulpe de la noix de coco. Elle est bonne pour la santé, comme je l’ai expliqué plus haut, à condition qu’elle ne soit pas industrielle et hydrogénée ; elle doit être extraite à froid, biologique si possible. Sa saveur est délicieuse, on peut l’utiliser comme matière grasse dans de nombreux plats, ou à la place du beurre dans les pâtisseries végétaliennes.

  1. La farine de coco :

    Une fois que l’huile est extraite, la pulpe est broyée et transformée en farine, puis séchée. Elle est sans gluten, a une proportion importante de fibres et possède un indice glycémique bas. Elle s’utilise en principe en mélange avec d’autres farines.

  1. Le sucre de fleur de coco :

    Comme tous les sucres naturels, il est très riches en minéraux et antioxydants, et son indice glycémique est particulièrement bas : 35, contre 70 pour du sucre, même complet, ou de 65 à 90 pour du sirop d’agave. Il est donc intéressant, notamment pour les personnes diabétiques. Il est produit à partir du nectar de la fleur de coco : cuit, il se cristallise pour donner du sucre, puis est broyé et moulu.

Concernant les 3 derniers produits, l’huile, la farine et le sucre, attention toutefois de ne pas en abuser : il s’agit certes de produits sains, mais transformés, donc pas totalement naturels, pas totalement adaptés à un organisme vivant.

Dans les prochains articles, je vous explique comment faire votre lait de coco et votre beurre de coco ; vous ne pourrez bientôt plus vous en passer !