Le lait de souchet, un lait sublime que vous ne connaissez peut-être pas. Lisez cet article pour tout savoir … et réaliser un lait somptueux !

Le lait de souchet, vous connaissez ?

Si vous êtes espagnol, sûrement : il s’agit du «horchata de chufa», très connu du côté de Valence.

Le souchet est le fruit de l’herbe «chufa» ; il est connu depuis l’antiquité égyptienne. Le souchet, également nommé «tiger nut» n’est en  fait pas une noix, mais un tubercule, qui contient beaucoup de fibres, a un goût absolument délicieux et est naturellement sucré. 

Il ne contient pas de gluten, puisque ce n’est pas une céréale, et sa farine peut être utilisée en pâtisserie, pour de délicieuses préparations sans gluten.

Pour en faire du lait, c’est très simple : on fait tremper pour les réhydrater, on mixe avec l’eau, puis on filtre. 

Pour un bon résultat, il est nécessaire d’avoir un blender très puissant, tournant à haute vitesse (de 24 000 à 38 000 tours minutes).

Sachez, si cela vous intéresse, que c’est LE lait élu par ma fille ! Elle en raffole, et une bouteille ne fait jamais long feu avec elle, surtout lorsqu’il sort à peine du blender, encore tout mousseux 😋😋

Propriétés :

Souchet

Souchet sec.

 

Laits végétaux-souchets

Souchet frais, juste récolté.

Il s’agit d’un lait cru, absolument délicieux, très suave, avec un petit goût noisetté, et extrêmement bon pour la santé. Comme tous les laits végétaux crus, au bout de 5-6 jours, son goût se transforme : il n’est pas toxique, mais prend un goût de yaourt.

Le souchet facilite la digestion et le transit intestinal. Il est également anti-oxydant car il contient de la vitamine E et de la rutine, est riche en minéraux : potassium, calcium, magnésium et phosphore, et contient des acides gras. Il a aussi une forte teneur en protéines.

Trempage du souchet :

Le temps de trempage pour le souchet doit être long, pour l’attendrir. Il faut le tremper minimum 24 h, et on peut aller jusqu’à 48 h. Tout dépend de la puissance de votre blender aussi.

Filtration du lait de souchet :

Laits végétaux-lait de souchet

Pour les laits d’oléagineux (le billet est ici), une passoire très fine suffit ; pas pour le souchet. Il faut impérativement le passer dans un sac à lait ou bien à travers une passoire munie d’une fine mousseline (que l’on nomme parfois « toile à beurre »). 

Sinon, vous aurez dans votre boisson des petites fibres très rêches fort désagréables. Pour cette même raison, vous jetez le broyât, on ne s’en sert pas en préparation.

Réalisation du lait de souchet :

125 g de souchets
eau filtrée

  • Réhydrater les souchets pendant au moins 24 h.
  • Tarer le blender, y disposer les souchets et leur eau, et ajouter d’avantage d’eau filtrée pour arriver à 1150 g poids total.
  • Mixer soigneusement ; il est préférable de s’y prendre en plusieurs fois, afin de ne pas faire chauffer, donc de ne pas détériorer le produit.
  • Filtrer en utilisant à sac à lait ou bien en mettant une fine mousseline dans une passoire.
  • Conserver dans un bocal ou une bouteille fermée au réfrigérateur.
  • Comme pour tout lait végétal, vous secouez la bouteille avant de le boire.

Le lait de souchet se conserve quelques jours au frais.

Vous pouvez le boire tel quel, il est divinement bon, ou bien l’utiliser pour faire des crèmes, des sauces …

N’hésitez pas à poser des questions, commenter … et partager 😊