Pour garder son calme et booster son immunité face au corona virus.
Comprendre, pour mieux choisir ses stratégies face au covid 19.

Vous avez, j’imagine, entendu parler du corona virus ? Si vous n’en avez jamais entendu parler,  peut-être êtes-vous un yogi méditant dans les Himalayas et sur le point d’atteindre l’éveil ! Dans ce cas, sans doute n’avez-vous pas besoin de lire cet article. 😉

Mais pour tous les autres, je pense que je peux vous partager quelques informations très utiles.

Corona virus covid 19 et « crise » 

Savez-vous ce qu’est une crise ?

Crise vient du latin « crisis », lui-même du grec « 𝜅ρίσις », « décision, jugement » ; une période de crise nous oblige à juger, à décider, afin de pouvoir sortir de cette situation.

Une crise nous sert d’indicateur pour rectifier une trajectoire.

Pour cela, il est impératif de toujours avoir accès à votre néocortex, celui qui conceptualise. Néocortex signifie « nouveau cerveau », car il est le plus récent.

Le cerveau reptilien, le mésencéphale, est celui qui est apparu en premier chronologiquement. Ensuite, est venu le cerveau limbique, le cerveau des émotions.

Si, sous l’emprise de la peur, vous avez seulement accès à votre cerveau reptilien et au cerveau limbique, vous ne pouvez avoir qu’un comportement instinctif et/ou sous l’emprise des émotions; l’instinct est très efficace si vous devez éviter un animal ou une voiture qui arrive sur vous, mais qui est totalement inopérant en l’occurence, car il ne s’agit pas de fuir un ennemi visible et immédiat. 

Ce cerveau reptilien peut vous amener peut-être alors à adopter des conduites un peu erratiques, comme par exemple avoir envie d’acheter tout le stock de chips et de pâtes du supermarché !

Alors que ce style de produits est précisément ce qui fera drastiquement baisser votre résistance face à tous les agents pathogènes, et vous rendra donc davantage vulnérable.

L’idéal est de retrouver l’équilibre entre notre néocortex, qui rationalise, notre cerveau limbique lorsqu’il est équilibré, nous aide à réguler nos émotions, et notre cerveau reptilien qui veille à notre survie mais qui ne doit pas court-circuiter notre raisonnement.

Immunité et covid 19

yoga et corona virus - covid 19- se laver les mains

Comme d’habitude, mais d’autant plus pendant cette crise, l’essentiel au point de vue du yoga n’est pas tant « dehors », mais « dedans ».

Bien sûr, il faut adopter des mesures d’hygiène de bon sens ; bien entendu il faut se laver les mains, et il est nécessaire de limiter notre exposition au virus, et prendre toutes les mesures recommandées actuellement.

Mais ces mesures, même si elles sont indispensables, restent externes au corps, et insuffisantes pour renforcer votre immunité.

L’essentiel est le milieu interne.

Je m’explique : notre immunité, liée à notre niveau de stress et à notre alimentation, devrait être notre première préoccupation.

Il existe quantité de manières différentes de faire baisser notre niveau de stress ; j’en parle régulièrement sur ce blog et plus en détail dans les formations que j’anime.

Tout d’abord :

Covid 19 et peur

Choisissez à quoi vous vous connectez :

En premier lieu, dirais-je, je vous conseille de fuir absolument les sources anxiogènes comme les informations en continu ; il faut bien avoir conscience que la peur est paradoxalement très attirante, les médias le savent bien.

Ce n’est pas forcément un intérêt morbide. Si nous nous replaçons dans la situation de nos lointains ancêtres, bien sûr qu’il fallait s’intéresser de très près aux dangers potentiels, comme un tigre prêt à nous attaquer, notre survie en dépendait.

Mais actuellement, les données ont changé : on nous parle de dangers en permanence, et qui ne nous concernent pas forcément en plus, très rarement même. Si nous n’y prenons pas garde, nous pouvons donc vivre dans un bain de peur permanent, qui nous contamine forcément si nous nous y exposons longuement, quel que soit notre état d’esprit de départ.

Et la peur, non seulement nous empêche de nous comporter rationnellement, mais fait drastiquement chuter l’efficacité de nos défenses immunitaires.

Déconnectez-vous régulièrement, cela vous aidera à adopter un état d’esprit positif.

Résonance vibratoire des virus, comme le corona

Tout est vibration :  les anciens Rishis nous le disent , comme les derniers travaux de la physique quantique.

C’est l’objet du travail de l’ingénieur André Simoneton. Prenant en compte le fait que tout dans la nature émet des ondes, il s’est basé sur des données scientifiques, a établi une échelle des ondes connues et les a comparées entre elles. Il me semble intéressant de vous les mentionner.

Il s’avère pour lui que les virus vibrent dans des basses fréquences, les mêmes que celles de la peur.

Et un virus aurait tendance à se développer sur un terrain ou un environnement qui vibre avec une fréquence qui se rapproche de la sienne.

La peur serait donc la porte ouverte à la prolifération de tous les virus. L’énergétique rejoint la physiologie.

Mais, si nous sommes sensibles à un environnement négatif qui produit du chaos dans nos cellules, à l’inverse,  il parait sensé de penser que nous pouvons aussi privilégier les ondes harmonisantes pour notre corps : alimentation vivante, pensées positives, méditation, joie, amour, ouverture de anahata chakra, le chakra du coeur

Le sommeil renforce le système immunitaire, capitale face au corona virus

Le sommeil est primordial pour renforcer l’immunité, capitale face au corona virus

Pour contrebalancer l’exposition aux ondes,  vous pouvez vous régénérer en accordant une attention toute particulière au sommeil.

Veillez à vous reposer et dormir suffisamment.

Le sommeil est crucial ; sans sommeil suffisant, les défenses immunitaires baissent drastiquement. En effet, les vaisseaux lymphatiques (en quelque sorte le système d’égout du corps) ne peuvent alors nettoyer les cellules de leurs déchets générés par l’activité normale de la journée, ne peuvent éliminer les toxines.

Votre système interne est donc beaucoup moins performant.

L’excès de stress, délétère pour le système immunitaire

Faites en sorte d’avoir une bonne gestion du stress : j’y reviendrai en détail juste après, mais les méthodes reines sont :

  • La cohérence cardiaque. Vous pouvez découvrir de quoi il s’agit dans cet article ; j’y explique également sa pratique, très simple, gratuite et peu exigeante en temps.
  • La méditation : elle est souveraine sur l’excès de stress, sur l’insomnie aussi. Elle aide à prendre du recul, à conserver sa faculté de raisonner sans tomber dans la panique, ce qui est fondamental pour prendre les bonnes décisions.
  • Toute la pratique de yoga posturale, et plus particulièrement certaines postures, ainsi une série que je vais vous indiquer en détail,  qui à la fois abaisse le niveau de stress et renforce l’immunité. Vous pouvez tout trouver plus bas dans d’article. 
  • L’exercice physique en général, qui active notre métabolisme.
  • Le contact avec la nature, je dirais même une connexion, primordiale pour nous équilibrer et nous ressourcer.
  • L’exposition au soleil. Une exposition raisonnable évidemment. Mais le soleil, par toute une série de processus vitaux qu’il permet, et notamment la sécrétion de vitamine D, est crucial pour être en bonne santé, et avoir de solides défenses immunitaires.
    C’est un des meilleurs désinfectant et antiseptique qui puisse exister. Toutes les formes de maladies s’améliorent bien plus vite lorsque l’on s’expose à ses rayons.
  • Une alimentation physiologique. Peu de gens le savent, mais l’alimentation, par le microbiote qu’elle génère, joue directement sur l’équilibre nerveux et émotionnel.

Renforcez vos défenses immunitaires pour lutter contre le corona virus

Alors oui, je dis « renforcez votre système immunitaire », mais ce n’est pas tout à fait exact.

Je devrais plutôt dire : laissez travailler votre système immunitaire comme il sait le faire, en le laissant tranquille et sans lui mettre de bâtons dans les roues.

Car nos pratiques non naturelles le contrecarrent en permanence, alors qu’en fait, il est hyper performant depuis plusieurs centaines de millions d’années. Sinon, ni vous ni moi ne serions là pour en parler.

Le bon fonctionnement du système immunitaire dépend directement :

  • de notre état micronutritionnel. C’est-à-dire de la présence en quantité suffisante de vitamines, minéraux, oligo-éléments, acides gras essentiels.
  • Et de notre niveau de toxémie, c’est-à-dire de la quantité de déchets accumulés. Des cellules qui reçoivent tout ce dont elles ont besoin pour faire leur travail sauront mieux résister à la plupart des envahisseurs.
    Un organisme correctement nourri, sain et propre, pourra se défendre de manière plus efficace.

 

Comment le yoga nous aide à renforcer nos défenses immunitaires

Les kriyas, nettoyages internes, pour renforcer votre immunité

Les kriyas sont excellents pour notre santé, et particulièrement neti.

Le nettoyage des fosses nasales, neti, se pratique de deux façons : Sutra neti (avec un cordon) et Jala neti (neti de l’eau).

Je vais vous parler ici de Jala neti, le plus simple à faire et néanmoins très efficace.

neti - lota - kriya - yoga et corona virus - covid 19

Le nettoyage du nez à l’eau salée avec un lota est un geste naturel et simple de la médecine ayurvédique. L’idéal est d’utiliser du plasma de Quinton, sinon de l’eau salée au sel de l’Himalaya à 30 g par litre, ou avec un sel marin naturel, sans traitements ni additifs. L’eau est à température corporelle.

Cela permet une prévention des rhinites, sinusites et autres troubles ou encombrement des voies O.R.L., en renforçant l’immunité des voies respiratoires.

  • Vous vous placez au-dessus d’un lavabo.
  • Vous placez l’embout du lota rempli d’eau salée à l’entrée de la narine, en inclinant la tête sur le côté opposé à la narine choisie, comme sur la photo.
  • Une fois le lota à moitié vidé, vous le retirez, penchez la tête en avant et soufflez pour évacuer l’eau.
  • Vous faites la même chose dans l’autre narine.
  • Vous pouvez pratiquer quotidiennement.

 

Nauli et uddhiyana bandha sont aussi des kriyas favorisant une immunité performante

Bien digérer et bien éliminer est primordial pour ne pas s’auto intoxiquer, et garder une santé interne optimum.

Justement, Uddhiyana Bandha et Nauli sont des kriyas, des nettoyages internes,  qui fortifient les muscles abdominaux et suppriment la paresse de l’estomac, des intestins et du foie. Les six paires de muscles des parois abdominales protègent les viscères abdominaux et régularisent la pression thoracique pendant la respiration. Ces muscles aident aussi à vider la vessie (miction) et les intestins (défécation).

Uddhiyana Bandha 

Uddhiyana Bandha yoga et corona virus - covid 19

Uddhiyana Bandha

En position assise ou debout, expirer avec force ; amener le nombril et les intestins vers le haut et l’arrière de sorte que l’abdomen repose contre le dos du corps, haut dans la cage thoracique. Debout les jambes ouvertes, placer fermement les mains sur les cuisses et se pencher légèrement en avant, les genoux pliés. Garder l’abdomen rentré aussi longtemps que possible sans inspirer. Répéter 3 fois en prenant de courts intervalles de repos.

Nauli Kriya 

Ne pratiquez cet exercice qu’avec une bonne maîtrise d’Uddhiyana.

  • Madhyana Nauli, contraction centrale : Debout, pratiquez d’abord Uddhiyana, la contraction abdominale. Dans cette position, faites en sorte que le centre de l’abdomen soit libre en contractant les côtés gauches et droit de l’abdomen. Ceci place les muscles abdominaux dans une bande verticale.
  • Vama et Dakshina Nauli, contraction de gauche à droite: Après avoir maitrisé Madhyana Nauli, Vama (gauche) et Dakshina (droite) Nauli permettent de contrôler séparément les muscles gauches et droits de l’abdomen.
    La technique est la même que celle de Madhyana Nauli, excepté qu’il faut exercer une plus grande pression sur les cuisses avec les mains. Si le côté gauche est contracté, alors la main gauche appuie sur la cuisse, le tronc se penche légèrement en avant et vers la gauche. L’opposé s’applique au côté droit.
    Tous ces processus, Uddhiyana et Nauli sont appelés barattage ou rotation des muscles abdominaux. Cette rotation est obtenue par de rapides manipulations des muscles abdominaux, en partant du Nauli central vers la gauche, puis vers la droite, avec Uddhiyana Bandha.
    Parfois, les muscles abdominaux sont très tendus, que l’abdomen soit recouvert de graisse ou non. Les personnes ayant de tels muscles tendus, trouveront cet exercice très difficile jusqu’à ce qu’ils apprennent à détendre leurs muscles. Par contre, les personnes qui ont des muscles plutôt relâchés, les contrôleront en peu de temps.

 

Mon expérience avec le corona virus

Je pense avoir eu récemment le covid 19. Je n’en ai pas la certitude absolue, vu qu’à ce jour aucun test n’est disponible et que je n’ai pas été malade au point d’être hospitalisée.

Mais j’ai eu une très grosse toux pendant 15 jours telle que je n’avais jamais vécue, état fiévreux, courbatures, troubles intestinaux, immense fatigue générale …

Je considère que ce n’est pas par « hasard » : j’étais dans un état de grande fatigue quand je suis tombée malade. Le repos, je l’ai rappelé plus haut, est essentiel pour se prémunir des maladies.

Qu’a fait mon organisme ? Naturellement, il s’est mis à jeûner de façon intermittente. J’ai eu une perte d’appétit et de goût totale, et pendant des jours, je mangeais un ou deux fruits par jour, quelques noix, et c’était quasiment tout ce qui passait. Un peu désarçonnée par mon état de fatigue extrême, où prendre ma douche était la grande action de la journée, j’ai cédé à l’impatience et me suis forcée à prendre « un vrai repas » pour tenter de remonter plus rapidement la pente. Mon corps a tout rejeté. Manifestement, le temps était encore à la frugalité 😉

Pour la petite histoire, j’ai remonté la pente, et au bout de trois semaines j’ai retrouvé ma forme habituelle, sans séquelles. Ouf.

La pratique du yoga m’a bien aidée, particulièrement les pranayamas tel que la respiration claviculaire et la cohérence cardiaque. Je les faisais dans mon lit. Dès que je suis sortie de mon état premier d’épuisement total, j’ai recouru également à la méditation afin de garder meilleur moral, et apaiser mon impatience à retrouver mon état habituel.

J’ai ensuite repris une pratique douce de yoga, notamment avec les postures que je vous indique plus bas.

Le corps est incroyablement réactif, et ce délai est suffisant pour que, si vous instaurez ou renforcer votre pratique de yoga, et induisez des changements au point de vue de votre style de vie et d’alimentation aujourd’hui, une nette différence soit visible en quelques semaines. Vous serez plus fort pour réagir avec efficacité en cas de contamination au corona virus.

Quelqu’un en bonne santé interne est le plus souvent asymptomatique ou peu symptomatique. Et récupère plus vite s’il tombe malade.

 

Les postures de yoga pour renforcer votre immunité

Le système immunitaire est le mécanisme de défense du corps, il nous protège des agressions externes.

Il existe deux types d’immunité : innée et acquise.

Je ne vais pas entrer davantage dans les détails ici, mais sachez que le yoga renforce les deux, et une pratique régulière, notamment des asanas recommandées, peut aider à contrer les agressions qui nous affectent.

La pratique des asanas soutient naturellement le système immunitaire, pour deux raisons principales :

  • Il aide à faire baisser les hormones de stress.
  • Par la respiration, les poumons stimulent le système lymphatique, qui élimine les toxines du corps.
  • Précisément parce que le yoga contribue à détoxiner l’organisme, il diminue l’inflammation chronique. Par conséquent, le système inflammatoire, qui ne sera plus sollicité en permanence, sera d’autant plus efficace s’il a besoin de réagir suit à la contamination d’un virus, covid 19 ou autre.

 

Les postures inversées renforcent particulièrement le système immunitaire 

En effet, de par l’effet de la pesanteur, elles facilitent le retour de la circulation lymphatique, qui sert à la fois à débarrasser les cellules de leurs déchets, et à les nourrir.

Les ganglions du haut du corps (dans le cou et sous les aisselles), sont ainsi mieux alimentés en lymphe et sang ; tandis que ceux du bas du corps, (les ganglions de l’abdomen et des aines), sont déchargés.

Ils peuvent ainsi mieux effectuer leur travail, qui est de bloquer, en cas d’infection, les virus, bactéries ou microbes.

Pour garder une bonne santé des bronches 

Vous pouvez pratiquer toutes les postures arrières, et particulièrement les postures arrières avec support sous la colonne vertébrale, telles que :

  • Supta badhakonasana, qui nous aide grandement à nous recharger en profondeur.
Supta badhakonasana - Formation Green Yoga ®

Supta badhakonasana – Formation Green Yoga ®

  • Supta virasana (la posture du héros, variante allongée) : elle assouplit et renforce le corps, détend profondément le cerveau.
Supta virasana yoga et corona virus - covid 19

Supta virasana

  • Supta sukhasana (la posture des jambes croisées en  tailleur, en  variante allongée) : elle ouvre vos hanches, tonifie votre ceinture abdominale en douceur, vous fait travailler votre alignement, et vous détend profondément.

Ces postures vont également grandement stimuler votre système immunitaire. 

 

En cas de congestion des bronches, qui est une caractéristique du covid 19

Vous pouvez pratiquer des postures d’ouverture, mais uniquement des postures d’ouverture douce. En effet, des problèmes aux poumons provoquent souvent des douleurs, et toute posture intense sera la plupart du temps impossible. 

Attention, si vous avez de la fièvre, vous devez pratiquer uniquement le pranayama allongé, la méditation si vous le pouvez et des postures très douces de récupération telles que celles décrites plus haut. 

En effet si  vous pratiquez des postures intenses, vous risquez de provoquer une montée de fièvre. 

Torsions 

Mais, comme je l’ai développé précédemment, la médecine ayurvédique, comme l’hygiénisme et la naturopathie, enseignent que cette congestion a pour origine un excès de toxines.

Or, une mauvais digestion favorise l’accumulation de toxines ; c’est pourquoi les postures de torsion, qui compriment doucement et massent les organes abdominaux sont très favorables pour relancer ce travail digestif, ainsi que les kriyas ( nettoyages internes ) décrits plus haut.

On aura donc tout bénéfice à pratiquer des torsions, comme par exemple

  • Bharadvajasana avec la chaise, la posture du sage Bharadvaja, une torsion assise. Elle tonifie la colonne vertébrale et les organes abdominaux, détoxine en profondeur et calme le système nerveux. La variante avec la chaise a l’avantage d’être très facile d’accès et sécure pour le dos.
Bharadvajasana avec chaise

Bharadvajasana avec chaise, Formation Green Yoga®

  • Jathara parivartanasana (posture du ventre en torsion) : elle soulage toute la colonne, étire et énergise.
Jathara parivartanasana yoga et corona virus - covid 19

Jathara parivartanasana

  • Marichyasana I (posture du sage Marichi) : c’est une torsion vers l’avant. Elle apaise votre esprit, allonge votre colonne vertébrale et exerce un massage hautement bénéfique sur vos organes internes.
Marichyasana I -Céline Miconnet

Marichyasana I -Céline Miconnet

  • Marichyasana III : cette posture aussi tonifie tout votre corps et vous régénère en profondeur.
Marichyasana III- Céline Miconnet

Marichyasana III – Céline Miconnet

Enfin, pour stimuler le système immunitaire, les postures inversées sont irremplaçables. 

Série de postures de yoga pour booster votre immunité et faire baisser le niveau de stress 

Si vous avez le temps et que vous connaissez déjà la pratique du yoga, je vous invite à faire de plus longues séries ; mais, si vous manquez de temps ou d’énergie, il vous sera extrêmement bénéfique de pratiquer cette série de postures :

Bien entendu il faut vous échauffer et pratiquer des postures avant la posture sur la tête :

Adhomuka Svanasana par exemple (la Posture du chien), ou bien Surya Namaskar (les Salutations au soleil) etc.

adho mukha svanasana - Céline Miconnet

Adho mukha svanasana – Céline Miconnet

En plus d’améliorer la circulation sanguine, Adhomuka Svanasana vous permettra de libérer vos sinus. En effet, dans cette posture, le coeur est placé plus haut que la tête. Cela crée un effet de gravité inversé, et aide donc à la bonne circulation du sang et amène un apport d’oxygène.

Postures

1 – Sirsasana (posture sur la tête) : Sirsasana est une posture fantastique, notamment pour la tranquillité du mental, l’équilibre du système hormonal, du système immunitaire, et de nombreux autres bienfaits. Mais attention, en aucun cas elle n’est adaptée à toutes les nuques, et jamais aux débutants de yoga. Vous ne pratiquez donc cette posture que si vous l’avez apprise avec un professeur averti, et si vous la maîtrisez.

Rappel des contre indications : problème de nuque, cycle féminin, problèmes cardiaques, hypertension, acouphènes, surdité partielle, glaucôme, décollement de rétine.

sirsasana - posture sur la tête

Sirsasana – posture sur la tête

2 – Sarvangasana (posture sur les épaules) : Ce n’est pas pour rien que Salamba Sarvangasana est appelée « la mère de toutes les postures ». Pratiquer Salamba Sarvangasana nous permet d’aligner nos corps physique, mental, astral (ou émotionnel) et éthérique. Notre cerveau est vif mais calme, notre corps se trouve comme rayonnant et illuminé.

Salamba sarvangasana - posture sur la tête

Salamba sarvangasana

 

3 – Halasana (charrue) : Halasana est une posture anti insomnie, calme votre système nerveux, booste votre immunité et votre métabolisme, assouplit votre dos, renforce le système digestif … entre autres !

 

halasana - charrue

Halasana

4 – Setubandha Sarvangasana (pont) : cette asana augmente votre mobilité et votre souplesse, booste votre système immunitaire, ouvre le chakra du coeur, rééquilibre votre système nerveux …

 

Setu Bandha Sarvangasana - pont

Setubandha Sarvangasana

5 – Adho mukha sukhasana : jambes croisées, en allant vous pencher vers l’avant.

 

Adho mukha sukhasana - Formation Green Yoga ®

Adho mukha sukhasana – Formation Green Yoga ®

6 – Viparita Karani (jambes au mur avec des couvertures roulées sous le bassin,) : L’orientation inversée, combinée à la flexion du cou (le menton se dirigeant vers la poitrine) stimule le baroréflexe, une chaîne de réactions chimiques qui shuntent le système nerveux sympathique (lutte ou fuite) et nous permet de privilégier le système parasympathique (repos et digestion).
Et, comme toutes les postures inversées, elle nourrit les glandes endocrines, favorise la circulation, équilibre la fonction métabolique et augmente le flux sanguin vers le cerveau. Elle est remarquablement apaisante.

Viparita Karani - jambes au mur

Viparita Karani

7 – Savasana ( posture de  relaxation finale ) : oui, c’est une posture, une posture des plus importantes du yoga. Elle permet d’aller vraiment au plus profond de soi ; elle permet d’offrir un temps de repos à son système nerveux, tout en restant pleinement conscient ; elle permet d’intégrer nos expériences, ce peut aussi être une porte ouverte sur la méditation.

Savasana - posture - cadavre yoga et corona virus - covid 19

Savasana

Le covid 19, un virus 

yoga et corona virus - covid 19

Je voudrais insister sur un fait important : il ne s’agit surtout pas d’avoir une vision guerrière des virus, de croire que ce sont des ennemis féroces à qui nous devons faire la peau.

Le corps humain ne fonctionne pas du tout ainsi.

Il est important d’être informé, car c’est l’ignorance qui mène à la panique.

Nous vivons en permanence en symbiose avec microbes, bactéries et virus ; nous avons en nous plus de microbes, plus de bactéries, plus de virus que de cellules. Nous ne pourrions survivre sans eux. Notre ADN est même constituée de 45% de séquences virales.

Une des visions holistiques de voir l’action des virus est d’aider le corps à se nettoyer. Cela peut sembler surprenant à première vue. Mais en fait le problème est que nous, les humains, nous sommes souvent tellement éloignés des lois naturelles, que les processus naturels programmés pour se mettre normalement et calmement en place s’emballent parfois et « bug », en quelque sorte. 

Ce n’est pas le cas pour tout le monde, heureusement. Il faut bien avoir conscience que la norme, pour la quai totalité d’entre nous, lorsque nous avons un virus, y compris ce fameux covid 19, est d’être asymptomatique ou peu symptomatique et de guérir tout seul.

Alors pourquoi, parfois, y a-t-il un dérèglement ? Le rythme stressant et loin du naturel que la société moderne nous propose de vivre, en est certainement une cause majeure.

Mais une autre cause majeure est plus facilement maîtrisable, car elle repose encore plus sur nos choix personnels, il s’agit de l’alimentation.

 

Une alimentation vitalisante, pour une immunité maximum

L’homme est le seul être vivant à manger une nourriture chimiquement totalement transformée.

Je suis d’avis que la première des transformations chimiques est la cuisson, qui génère des molécules de Maillard et crée de nouvelles liaisons que l’organisme ne peut ni reconnaître, ni assimiler, il n’est pas prévu pour.

Je n’entrerai pas dans les détails ici, je vous invite à lire  Une alimentation physiologique Green Yoga ®, qu’est-ce que c’est ? ainsi que Comment mieux manger pour votre santé ? Quelles sont les étapes ?, où ces points sont abordés en détail.

Toutes ces molécules inexistantes dans la nature sont imparfaitement digérées et assimilées, et s’accumulent dans tous les tissus de l’organisme, perturbant alors gravement son fonctionnement.

Une des hypothèses concernant les virus dits pathogènes consiste à penser qu’ils interviennent pour nettoyer le corps, pour l’aider à éliminer les molécules indésirables que nous venons de mentionner, et que nos cellules seules sont incapables d’éradiquer seules.

Les problèmes surviennent lorsque cette pollution est trop importante ; dans ce cas, le processus s’emballe et dépasse les capacités adaptatives du corps, jusqu’à, dans le pire des cas, déboucher sur la mort.

Il est intéressant de comprendre ce processus, car nous avons alors le pouvoir de limiter notre intoxination, en choisissant une alimentation vitalisante, que je décris dans les deux articles que je viens de citer.                                        

 Résumé des grands principes de cette alimentation yogique

fruits - légumes - alimentation - physiologique - vitalisante

  • On fait de notre mieux pour ne pas manger de produits industriels.
  • On diminue le café, si possible on l’abandonne, car il est extrêmement acidifiant et neuroperturbateur ; on fait de même pour tous les sodas bien sûr, l’alcool également.
  • Le tabac : je le place dans l’alimentation, ce qu’il n’est évidemment pas.
    Mais, addiction ou non, sachez qu’être fumeur augmente de 50% vos risques de développer une forme sévère du covid 19, et augmente de 130% les risque de contracter la forme très sévère, nous dit le Pr Bertrand Dautzenberg, secrétaire général de l’Alliance contre le tabac. Ce sont des chiffres récemment publiés par le New England Journal of Medicine à partir de données chinoises.
  • On fait notre possible pour limiter, voire supprimer les produits laitiers ; aucune espèce, a fortiori adulte, ne consomme le lait d’une autre espèce.
  • On diminue fortement ou supprime les céréales.
  • On fait baisser sa consommation de protéines animales, très excessives dans le régime occidental.
  • On base son alimentation sur une majorité de végétaux crus.

Tout ne se fait pas d’un jour à l’autre, déjà cela dépend des personnes, et il y a de multiples étapes ; je suis beaucoup plus précise dans les deux articles cités.

Je vous conseille en tout cas d’augmenter la part de vivant dans votre alimentation actuelle, cela ne pourra que vous aider à être le moins symptomatique possible en cas de virus, et notamment de corona virus.

Je précise qu’il n’y a aucun jugement de ma part ni sur ceux qui fument, ou qui consomment beaucoup de produits industriels par exemple etc.

Chacun fait comme il peut, et est libre aussi de ses choix. Je vous donne simplement les grands principes qui nous aident à rester ou retrouver la santé. A vous d’explorer.

Il m’arrive bien sur aussi de manger des aliments qui me plaisent sur le moment, même si je sens que ce n’est pas forcément idéal pour mon organisme.

L’ alimentation est souvent aussi émotionnelle pour beaucoup de gens. Cependant, je constate qu’au fil du temps, à force de manger plus en conscience, mes instincts se sont en quelque sorte raffinés, et je suis de plus en plus souvent attirée par des aliments qui m’apportent énormément de plaisir gustatif tout en nourrissant mes cellules.

Par exemple, lorsque j’étais adolescente, je raffolais des barres chocolatées et avais bien du mal à ne pas en manger trois de suite ! Maintenant, il m’arrive parfois d’en prendre, mais même en cas stress, généralement au bout de quelques bouchées je vais trouver cela trop sucré, trop « vide » d’énergie, je ne me sens pas nourrie et me sens comme fatiguée après.

En général actuellement, mes envies de sucré me poussent naturellement vers des fruits murs à point, qui vont m’apporter à la fois plaisir, énergie et micronutriments. Ce changement de goût et je dirais d’instinct ne s’est pas fait en un jour pour moi, et cela continue d’évoluer. Chacun son rythme. C’est aussi cela développer son schéma de conscience, un yoga en soi.

 

Stratégie gagnante en cas de covid 19

Et, si jamais vous êtes contaminés par un virus, y compris le covid 19, la stratégie gagnante est, dès que vous vous en apercevez, que vous ayez besoin d’un traitement médical ou non, de choisir les aliments les plus vitalisants possibles, et de manger le plus frugalement possible, pour alléger au maximum la charge digestive ; votre corps pourra ainsi consacrer toute son énergie à maîtriser cette charge virale.

Si vous l’avez déjà pratiqué, et si vous avez suffisamment d’énergie vitale, le jeûne, même court peut être une excellente solution également.

 

Ne pas bloquer l’homéostasie

Une dernière remarque : le corps est programmé pour rester en santé, nul besoin de notre intervention. En permanence, il oeuvre à son auto guérison.

En effet, tout système vivant laissé à lui même en l’absence de perturbations, tend à revenir spontanément vers l’état d’équilibre. C’est le principe de l’homéostasie.

Ainsi, l’inflammation ou la fièvre sont des processus que le corps met en place pour se guérir. Alors, si vous l’empêchez de faire son travail normalement, en prenant de suite des anti inflammatoires par exemple, plus rien n’est maîtrisé, tout flambe.

C’est ainsi que, dans le cas du covid 19, tous les jeunes s’étant retrouvé en réanimation avaient un point commun : avoir pris de l’Ibuprofène. Le ministère de la santé a fait un communiqué à ce sujet.

Il est également tout à fait malvenu de sauter sur du paracétamol. Comme je le disais, la fièvre est une stratégie mise en place par le corps pour éradiquer les virus et recouvrer la santé.

Alors si vous empêchez par tous les moyens votre corps de se guérir, bien sûr il ne se guérit pas, la situation empire, et c’est ainsi que certaines personnes jeunes, sans pathologies annexes, se retrouvent en réanimation.

Une auto médication en cas de symptômes mineurs peut être très dommageable et contre-productive ; et, si les symptômes s’aggravent, l’auto médication n’est certainement pas non plus la solution, consulter un professionnel de santé s’impose de manière impérative.

 

Compléments pour booster son immunité et mieux lutter contre le covid 19 

Plasma de Quinton 

mer - vortex - plasma - Quinton

Je ne vais pas passer en revue ici tous les compléments alimentaires possibles, ce n’est pas mon propos.

Mais je vous donne quelques uns des éléments qui peuvent vous aider à faire de la prévention,  si la maladie se déclare, à soutenir votre système immunitaire, et ensuite à booster votre convalescence.

Mais je vais mentionner le Quinton.

Nous avons vu qu’une des règles fondamentales pour avoir un système immunitaire performant est d’avoir un apport micronutritionnel optimum.

Il est principalement apporté par une alimentation physiologique, vitalisante, mais on peut s’aider aussi par une supplémentation en Plasma marin de Quinton.

Le Quinton, de l’eau de mer filtrée, idéalement dans un vortex, contient ce qu’on appelle le totum ionominéral du sang, c’est-à-dire, l’ensemble de tous les minéraux et oligo-éléments organiques dont le corps a besoin.

Et dans les mêmes proportions que dans notre sang, c’est la grande découverte de René Quinton. Ce qui évite les déséquilibres et dysfonctionnements parfois graves que peut causer une supplémentation isolée en tel ou tel élément.

Le plasma marin est une source très efficace de reminéralisation massive, nourrit chacune de vos cellules en profondeur.

Comme le corps, mieux nourri micronutritionnellement, dispose de davantage d’énergie, il en profite pour se nettoyer en profondeur. Le Quinton contribue donc à la détoxination de l’organisme, ce qui lui est extrêmement profitable.

Quantité de Quinton pour renforcer son immunité 

Si vous souhaitez vous supplémenter en Quinton, vous augmenterez progressivement la quantité, en restant à l’écoute de votre corps, dont vous ne devez pas déborder les capacités éliminatrices. Quinton préconisait, en cas de pathologie à traiter, d’aller jusqu’à  environ 1 litre à l’isotonique par jour ; et, sans pathologie grave, environ 1/2 litre, à boire à jeun, en plusieurs prises.

Il n’y a aucune contre-indication au Quinton à l’isotonie.

C’est pourquoi la forme sous ampoules ne convient pas ; les quantités à partir desquelles un effet peut se mesurer ne peuvent être atteintes. Le mieux est de se procurer des bouteille hypertoniques, que l’on ramène à l’isotonie (1 volume de plasma pour 3 volumes d’eau) en ajoutant de l’eau très peu minéralisée.

Je fais souvent des cures de plasma de Quinton, qui sont extrêmement efficace sur moi, et je pense que d’en recommencer une m’a beaucoup aidé à retrouver mon énergie habituelle.

Huiles essentielles pour lutter contre le covid 19 ou d’autres virus

Une autre aide peut être intéressante, celle des huiles essentielles.

Les huiles essentielles les plus intéressantes pour nous aider efficacement en cas de présence de virus, y compris covid 19, sont les huiles essentielles de ravintsara, très efficace, de tea tree, d’eucalyptus radiata, de thym, de girofle, de citronnelle

L’huile essentielle de Ravintsara, notamment, stimule l’immunité affaiblie et est puissamment antivirale. On peut l’utiliser dans un diffuseur, mais aussi en friction, du fait de son excellente tolérance cutanée.

Un petit massage à l’HE de ravintsara ?

Vous massez la gorge et le thorax avec de l’HE de ravintsara diluée à 10% dans une huile végétale. Vous pouvez aussi en mettre une goutte à l’intérieur de chaque poignet.

Attention, l’HE de ravintsara ne convient pas aux femmes enceintes lors du premier trimestre, ni aux petits enfants. Pour ces derniers, on préfèrera l’utilisation d’eucalyptus radiata, diluée à 25% dans une huile végétale.

L’HE de tea tree est très intéressante également. Des études en Australie ont montré une action très positive de l’huile essentielle de tea tree pour lutter contre le virus H1N1 par exemple.

 

Perturbation des ondes électro-magnétiques artificielles 

 Il existe une catégorie d’ondes auxquelles nous sommes de plus en plus exposés, qui sont très problématiques.

Elles perturbent énormément tous les organismes vivants ; de plus, diverses études ont constaté qu’elles accéléraient grandement la prolifération des virus et bactéries.

Essayez donc, dans la mesure du possible, de limiter votre exposition, notamment la nuit, période où le corps se régénère, en éteignant vos appareils, téléphones portables, wi fi etc.

Si vous souhaitez approfondir le sujet, je vous conseille la série de vidéos que vient de proposer Fabien Moine, naturopathe. Dans la dernière, il s’entretient avec Florence Rolando, auteur de Les ondes, la 5G et notre santé, très interessant, où vous trouverez nombre d’études scientifiques :

Énergétique Green Yoga ® en cette période de corona virus – covid 19

Le yoga, sagesse millénaire, nous donne toutes les clés pour rester debout, vivant  et pleinement humain. Le Green Yoga , par l’association de plusieurs pratiques énergétiques, par une prise en charge holistique, vous redonne le pouvoir.

Comme nous l’avons vu au début, une crise est un indicateur pour rectifier et améliorer sa conduite, pour renforcer les qualités présentes en chacun de nous.

Pensez à la définition même du yoga, qui met la conscience dans le corps, pour la faire grandir et nous connecter au vivant.

Le covid 19 durcit les bronches en provoquant leur fibrose. Certains y voient un signe pour nous inciter à ouvrir anahata, le chakra du coeur, pour nous inciter à nous tourner vers tout ce qui est amour dans la création et à le développer.

De multiples interprétations sont possibles.

Veillons à rester positif, à nous connecter avec la lumière, cela nous sera bénéfique sur tous les plans.

Pour inspiration, voici par exemple un mantra que Mata Amritanandamayi Devi, appelée couramment Amma, aime à prononcer  (Amma, la sage indienne qui a étreint des millions de personnes dans le monde) :

Om lokah samastah sukhino bhavantu
lokah samastah sukhino bhavantu
lokah samastah sukhino bhavantu
Om Shanti Shanti Shanti

Que tous les êtres humains soient heureux et prospères.
Om, paix.