Partagez cet article !
  • 78
  • 21
  •  
  • 16
  •  
    115
    Partages

A chaque école de yoga un style différent

Vous avez surement déjà vu des superbes postures style contorsionnistes, avec une jambe derrière la tête ?

Evidemment comme 99,99 % des gens n’ont pas ce degré de souplesse, on se dit, « ouh là !! Le yoga, ce n’est pas pour moi. »

Pourtant, il y a énormément d’écoles de yoga différentes. Tellement qu’on peut facilement s’y perdre!

Cet inconvénient engendre un élément positif: tout le monde peut trouver chaussure à son pied!

Je me focalise dans cet article sur des écoles de yoga qui enseignent des postures de yoga, qu’on appelle asanas, en sanskrit. Certaines (donc pas toutes!) enseignent aussi le pranayama et la méditation.

Alors, comment s’y retrouver entre le vinyasa, le sivananda, le hatha, le bikram, le kundalini, le yoga iyengar et tant d’autres ?

Eléments de décryptage.

L’école du yoga dynamique

Il y a des écoles de yoga qui proposent des styles très dynamiques :  ils bougent, ils font transpirer, ils inspirent les plus sportifs, les jeunes, et ceux qui veulent faire de l’exercice physique à fond en même temps que du yoga.  

Il s’agit par exemple :

  • l’ashtanga
  • du vinyasa
  • du bikram

Je détaillerai ces yogas dans un prochain article, mais déjà là, je vous donne un avant-goût !

 

L’Ashtanga yoga: un style très codifé

il repose sur un cadre fixe de postures répétées les unes après les autres, avec l’accent mis sur le souffle. Il donne beaucoup de souplesse et d’endurance.

Certains enseignants d’ashtanga yoga n’ont pas de science de l’alignement, et leurs élèves risquent de s’user prématurément les articulations et de forcer sur leurs tendons et ligaments.

Mais heureusement, beaucoup d’enseignants d’ashtanga maintenant connaissent mieux qu’avant l’art de placer leurs élèves correctement. Cela évite bien des blessures.  Si elle est bien faite, cette pratique donne beaucoup de tonus et de force.

 

Le vinyasa: un enchaînement de postures libres

Le vinyasa est lui aussi fondé sur des enchaînement de postures, mais libres cette fois, avec un accent prononcé sur une bonne respiration,

il y a donc une infinité de variations possibles .C’est donc un yoga souvent accessible à un plus grand nombre de gens que l’ashtanga. Mais ne vous y trompez pas, le vinyasa peut être tout aussi intense que l’ashtanga !

Tout dépend de l’humeur du prof, et surtout du niveau de ses élèves évidemment ! Il faut que le professeur ait de solides notions d’alignement et prenne le temps d’ajuster ses élèves. Sinon, gare aux blessures à long terme.

Cette école de yoga donne aussi beaucoup d’endurance et de souplesse.

Ce style permet aux créatifs d’y trouver leur compte et de créer leur propres séries de postures de yoga !

 

Le Bikram Yoga:

J’ai beaucoup hésité à vous en parler, notament en raison de la personnalité très controversée de son fondateur.

En effet, Bikram est un gourou au sens mauvais du terme qui est actuellement poursuivi pour plusieurs agressions sexuelles et viols sur ses élèves.

Je le mentionne car en peu d’années ce style est devenu incontournable dans le milieu du yoga.

C’est une école de yoga fondé sur l’enchaînement de 26 postures  répétées dans le même ordre.

Le Bikram, un yoga qui se pratique dans une salle chauffée à 40°c.

Oui, 40 degrés, vous m’avez bien entendue. Cela fait beaucoup, je vous l’accorde, mais selon son fondateur cela détoxifie à fond l’organisme.

Attention aux cardiaques pour un cours intensif!

Cette pratique attire des inconditionnels, véritables fans.

 

Pour faire du Bikram sans risque, soyez alignés

En effet, on a tendance à beaucoup sur-étirer les tendons et ligaments  Hors, contrairement aux muscles, ligaments et tendons ne sont pas faits pour s’étirer à ce point.

Je conseille donc là aussi d’avoir de solides notions d’alignement, car les professeurs, s’ils n’ont que cette formation Bikram, ne sont pas formés à cela.

 

Le BIkram peut aussi s’appeler le Hot yoga

Du fait de la disgrâce de M Bikram et de ses ennuis judiciaires, un certain nombres de professeurs ont transformés leur salle en « hot yoga » pour se démarquer de lui.

Vous y retrouverez donc la même pratique, les viols en moins.

Je suis bien entendu ironique; En effet, les professeurs Bikram qui se revendiquent toujours de lui, et que je connais, sont des gens bien : il faut faire abstraction de la personnalité de Bikram, et prendre seulement son enseignement, disent ils.

Mais que voulez-vous cela me dépasse que quelqu’un continue à suivre un enseignant de yoga qui a clairement abusé de son pouvoir et dont les déclarations sur les femmes me laissent pantoise, voire désespérée.

 

L’école du Yoga Iyengar

Dans un registre vraiment intense mais moins remuant, nous avons le Yoga Iyengar.

 Ce style de yoga est accessible à tous, et donc aussi à celles et ceux qui ont un peu oublié de faire du sport depuis le lycée, et qui ont dépassé les 25 ans et demi!

Le Yoga Iyengar est aussi très adapté pour ceux qui ont des soucis de santé tel que dos, articulations et autres joyeusetés.

J’ai une longue expérience de ce yoga, car je m’y suis spécialisée pendant 12 ans.

Soyons clairs: pour les professeurs, c’est un engagement qui ne tolère pas de liberté!

En effet, un enseignant certifié Iyengar n’a pas le droit d’enseigner autre chose s’il veut conserver le droit d’utiliser le nom yoga Iyengar ®.

Certes, c’est un très beau yoga, de par sa science de l’alignement, et les infinies possibilités de composer une séance de yoga : plusieurs centaines de postures peuvent être enseignées théoriquement.

Je dis théoriquement, car dans la pratique, les postures de bases reviennent beaucoup!

C’est tout à fait normal d’ailleurs, car seuls les pratiquants avancés et entraînés pourront réaliser les postures les plus complexes.  

 

Le yoga Iyengar: un style dynamique mais statique

Statique car, la plupart du temps, sans enchaînement de postures.

Du coup le yoga Iyengar se base sur la précision, mais développe moins l’endurance et la souplesse que les écoles de yoga avec enchaînements de postures.

A l’école Iyengar, on n’enseigne pas la méditation. Plus justement, la méditation se fait uniquement à travers les postures. Certains professeurs ont été enseignés dans le style de l’école de yoga Iyengar, et utilisent le terme « yoga et alignement ».

 

Le hatha Yoga : un yoga plus doux

Pour les amoureux d’un peu de douceur, bien loin des rigueurs du yoga Iyengar et de l’exigence physique de l’Asthtanga et du Vinyasa, le hatha yoga peut être une source de joie!. « 

Hatha » est un terme générique, donc en théorie tous les yogas fondés sur une pratique posturale rentrent dans la catégorie du Hatha yoga. Mais dans la pratique, les professeurs se réclamant du hatha yoga enseignent en général un style de yoga assez doux.

 

Le Yoga Sivananda: pour les amoureux d’un yoga calme

Avec sa fameuse série des 12 postures de bases, le yoga Sivananda est un style de hatha yoga qui convient pareillement aux amoureux d’un yoga calme.

J’ai moi-même commencé par le yoga Sivananda. J’ai éprouvé les grands bienfaits de cette série simple et  douce qui entraine une détente de tout l’organisme.

C’est un peu comme être dans sa bulle de yoga. Les indications sont assez semblables parmi tous les professeurs, qui donnent un rythme à la série que les élèves habitués connaissent par cœur.

Mais attention, les enseignants ne sont pas formés pour être précis, ils n’ont pas de notion d’alignement, donc il vaut mieux ne pas chercher à aller trop loin dans les postures.

 

Le Kundalini Yoga: un yoga plus spirituel

Non, ce n’est pas fini !

Le yoga kundalini met l’accent sur les montées de kundalini, donc du prana, de l’énergie, et de l’ouverture spirituelle.

C’est un yoga qui parait doux dans ses postures, mais en fait on les garde énormément de temps.

Accessible à la plupart, car chacun y va à son rythme, le kundalini yoga demande de développer l’amour du dépassement de soi !

Au bout de plusieurs minutes les bras levés et tendus au dessus de la tête, c’est nécessaire….ça n’a l’air de rien, mais essayez donc !  

A la recherche de l’extase mais… attention!

A la fin d’une séance bien menée, on attend vraiment une sorte d’extase. En revanche je ne le recommande pas aux personnes souffrant du dos, des genoux etc,…

En effet, les professeurs n’ont pas de notion de précision posturale, et l’accent est mis sur la montée de l’énergie et la spiritualité. Le bien être du corps physique n’est pas la priorité. Beaucoup de professeurs encouragent simplement à dépasser les douleurs physiques.

 

Pour conclure sur les écoles de yoga dynamique

En résumé, de nos jours, il existe énormément d’écoles de yoga différentes.

Vous savez quoi ? Le meilleur juge de ce qui est bon pour vous, et bien c’est vous-même ! Alors essayez des cours, des stages, et ce qui fera vraiment la différence, c’est les professeurs de yoga que vous rencontrerez.

Au-delà des techniques, au-delà de son expérience de l’enseignement, c’est aussi la personnalité du professeur de yoga et son humanité qui vous nourriront.

Je vous parlerai dans de prochains articles du goat yoga,  yoga avec les chêvres . si ça existe ! ; du stiletto yoga ( stilletto veux dire talons aiguilles en anglais ) ; ou encore du beer yoga….ah oui, ça existe aussi !

Si cet article vous a permis d’y voir plus clair, tout simplement donner envie de commencer dans l’une des école de yoga, dites le nous dans les commentaires, et partagez la page dans vos réseaux sociaux 😉


Partagez cet article !
  • 78
  • 21
  •  
  • 16
  •  
    115
    Partages