Nous savons aujourd’hui que tout est énergie, que nous sommes énergie. 

Or, savoir pratiquer les bandhas nous permet de réguler l’énergie, et ainsi de la rendre plus efficace. C’est pourquoi les bandhas font partie des fondamentaux du yoga.

Et Jalandhara, avec Mula et Uddiyana Bandhas, est l’un des trois verrous énergétiques majeurs pratiqués par les yogis.

Pour davantage d’explications et être guidé d’une manière plus personnalisée, je vous conseille la Formation yoga initiale intensive ou bien à la Formation Hypno-méditation ®, pranayama et  bioénergie.

Jalandhara bandha-uddiyana bandha-mula bandha

Qu’est-ce qu’un bandha ?

Le terme Bandha signifie « ligaturer, maintenir, verrouiller, bloquer, arrêter ». 

Lorsqu’il est pris, le Bandha bloque le flux énergétique vers une région du corps. Puis, quand il est relâché, l’énergie y afflue vivement, avec une pression accrue. 

Autrement dit, les bandhas régulent l’énergie dans le corps : ils permettent d’augmenter la pression, puis de la relâcher, dans telle ou telle zone du corps, renforçant ainsi les zones plus fragiles (ouvertures haut/bas, zone abdominale « molle »), dans lesquelles l’énergie est moins bien canalisée. L’énergie, régulée, est ainsi redirigée vers le canal d’énergie central, la Sushumma, dans la colonne vertébrale.

Les Bandhas se pratiquent avec la respiration, notamment avec les moments de rétention du souffle : soit poumons pleins (Antara Kumbhaka), soit poumons vides (Bahya Kumbhaka).

 

Jalandhara bandha

Jalandhara bandha

Étymologie de jalandhara bandha

Connaître l’étymologie va nous permettre de comprendre comment effectuer ce bandha.

  • « Bandha » signifie à la fois  contraction musculaire et verrou énergétique.
  • « jala » signifie « filet » ou « réseau » ; ici, il s’agit du réseau d’artères et de nerfs du cou.
  • « dhara » signifie « maintenir », « tenir ».

Jalandhara bandha signifie donc « la contraction qui maintient le réseau d’artères et de nerfs du cou. »

Jalandhara bandha engage et tonifie les muscles du cou, active et dynamise également le 5ème chakra, le chakra de la gorge : muladdhara chakra.

Dans les deux textes classiques, le Gheranda Samhita et le Hatha Yoga Pradipika, Jalandhara Bandha est classé dans la section sur les mudras. 

Même si, techniquement, les Bandhas ne sont pas identiques aux mudras, on les regroupe car ils induisent tous deux une certaine canalisation de l’énergie dans le corps, propice à des pratiques plus élevées de dhyana (méditation) et de Samadhi. Une fois qu’on le maîtrise, il est fait avec pranayama et mudras et avant la pratique de la méditation.

Pour se préparer à jalandhara bandha, la posture Sarvangasana peut être utile.

 

Quand pratiquer jalandhara bandha ?

On pratique tout d’abord Jalandhara bandha seul ; ce n’est que lorsque l’on en maîtrise la technique que l’on peut l’incorporer aux autres bandhas, asanas, pranayamas et éventuellement mudras.

Il est bien de faire Jalandhara Bandha après une pratique d’asanas et de pranayama, et avant de méditer.

Jalandhara Bandha est l’un des trois verrous yogiques à maîtriser avant de tenter le Maha Bandha ou le triple verrouillage.

 

Bienfaits de jalandhara bandha

Jalandhara bandha-thyroïde
  • Il améliore la capacité à retenir la respiration pendant longtemps et développe la concentration.
  • Il est bénéfique en cas de maladies de la gorge et régule les fonctions de la thyroïde ainsi que de la parathyroïde
  • par conséquent il renforce le système immunitaire, régule les menstruations, etc).
  • Avec cette posture vous stimulez le cinquième chakra, le chakra Vishuddha (le chakra de la gorge), qui vous aidera à exprimer vos sentiments et vos émotions.
Jalandhara bandha-verrou de la gorge-bénéfique chanteur
  • Cet exercice est bon pour les chanteurs et les personnes devant parler en public car il augmente la force et la circulation du sang dans les cordes vocales.
  • C’est également bon pour le système circulatoire et cela a un effet positif sur la pression artérielle et le cœur.
  • Toujours lié au renforcement de la circulation du sang, jalandhara bandha peut aider en cas d’acouphènes, de problèmes d’yeux et pour toutes sortes de problèmes de gorge.
  • La stimulation de la partie supérieure de la moelle épinière previent le mal du haut du dos et de l’épaule supérieure. 
  • Jalandhara Bandha empêche l’énergie pranique (prana Shakti) de remonter. Lorsqu’il est pratiqué conjointement avec Mula bandha (article à venir), il peut créer un verrouillage du prana (énergie ascendante) et de l’apana (énergie descendante) dans le corps. Les deux énergies peuvent alors se mélanger et réveiller le chakra Manipura, le 3ème chakra (chakra du plexus).
Jalandhara bandha

Technique pour jalandhara bandha

  • Asseyez-vous en tout simplement en Sukhasana (jambes croisées en tailleur) , en Siddhasana, en Vajrasana (diamant), virasana (héros) bhadrasana, Guptasana ou Padmasana (lotus) . Ce verrou peut être effectué après l’inspiration ou l’expiration. 
  • Inspirez et retenez la respiration. Placez les mains sur les genoux,roulez les épaules en arrière, étirez la nuque légèrement vers l’avant en gardant le dos droit. Allongez la colonne vertébrale, détendez vos épaules et levez le sternum.
  • Pressez fermement le menton vers la poitrine ou vers les clavicules de façon à créer une pression ferme au niveau de la trachée artère et de l’œsophage. 
  • Concentrez-vous sur le Chakra Vishuddha (le chakra de la gorge) et retenez le souffle aussi longtemps que possible d’une manière confortable, sans avoir de tensions dans la nuque.
  • Relevez la tête et sur une longue expiration et revenez dans la position de départ.
  • Respirez normalement dans cette position pendant quelques instants.